Autour de la Chapelle


 

La Fontaine Saint-Prime Saint-Félicien

   

Les Saints Prime et Félicien, patrons et producteurs de Beaulieu, étaient deux frères appartenant à une famille notable d'Agen. Ils vécurent en cette ville et y furent martyrisés en 303 en compagnie de Saint Caprais et de Sainte Foi. Beaulieu et les régions voisines ont toujours eu une grande vénration pour les Saints matryrs Prime et Félicien et ont mis en leur puissant patronage une confiance légitimée par les "miracles", les guérisons sans nombre.

C'est grâce à leur intervention, rapporte de la tradition que la bataille d'Estresses fût gagnée contre les normands en 923 ; que Beaulieu fût délivré de l'invasion anglaise en 1355 et des ravages de la peste en 1530.

C'est pour commémorer à la fois le recouvrement des reliques en 1581 et les guérisons merveilleuses qui s'opèrent alors que fût instituée la fête des "Corps-Saints" fixée chaque année au premier dimanche de septembre.

On dit que le pied d'une mule qui portait les reliques de Saint Prime et de Saint Félicien fit jaillir cette source. Elle était autrefois en haut de la montagne au bord du vieux chemin. Pour plus de commodités, on la fit dériver dans le bas-fond où elle se trouve maintenant en bordure de la Route nationale, à cent mètres des dernières maisons du faubourg nord de Beaulieu.

 


Descente de la Dordogne le premier mai 1960